Dimanch : Diférans ant vèrsyon

37 octets ajoutés ,  il y a 5 ans
aucun résumé des modifications
(Created page with "'''Dimanch''' sa sètyèm é dèrnyé jou di lasimèn sivil annan plizyò péyi di monn<ref>En France notamment, la semaine de travail commenc...")
 
Aucun résumé des modifications
'''Dimanch''' sa sètyèm é dèrnyé [[jou]] di [[Simèn|lasimèn]] sivil annan plizyò péyi di monn<ref>En France notamment, la semaine de travail commence le lundi et les calendriers sont imprimés avec le dimanche à la fin de la semaine. Certains dictionnaires récents le définissent comme le dernier jour de la semaine. En revanche, aux États-Unis ainsi que dans plusieurs autres pays du globe, le dimanche est toujours considéré comme le premier jour de la semaine. (sit fransè)</ref>. Nòrm enternasyonal ISO 8601 ka konsidéré ki dimanch ka klo simèn-a é kod ké chif 7.
Pou sé rélijyon biblik, dimanch a pronmyé jou di lasimèn musulman<ref>La langue arabe lui donne explicitement le nom de ''premier jour'' (''Yawm al-Ahad'' : ''Yawm'' signifiant « jour » et ''ahad'', « un » ; chaque jour est ainsi désigné par son numéro comme le lundi, le deuxième jour, est appelé Yawm al-Ithnayn, ''Ithnayn'' signifiant « deux », etc.</ref>joudaïsm, jwiv, krétyenn<ref>Pour les chrétiens, c'est le « Jour du Seigneur » où l'on rappelle la mémoire de la résurrection du Christ</ref>. Pou sé krétyen, dimanch-a ka rouprézanté jou di rézireksyon di Kris ensi ki di lapantekot. Sélon tout vrésanblans, sé pré krétyen té ka réini yé kò déjà dimanch-a pou sélébré kilt-a é pou partajé lasèn<ref>Actes 20, 7 ; 1 Corinthiens 16, 2</ref>{{,}}<ref>Les Pères Apostoliques : texte intégral (Collectif)</ref>.
 
[[Fiché:Michaelskirche Munich - St Michael's Church High Altar.jpg|thumb|275px|St Michael's Church Autel Majeur]]
 
An [[Éròp]], dimanch-a sa konsidéré kou roun jour di répo dépi règn di amprèr romen Constantin Ié ki fè di li « Jou di Solèy » pa oun lalwa di 7 mars 321 an omaj o Solèy envenki<ref> [http://www.liturgiecatholique.fr/Dimanche.html Portail de la liturgie catholique édité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS) de la Conférence des évêques de France - ''Dimanche'' - Dom Robert Le Gall] : ''Ainsi pouvait-on donner un sens chrétien à ce jour que les païens appelaient « jour du soleil » (encore sonntag en allemand et sunday en anglais) et qui était le deuxième de la semaine planétaire (jours de Saturne, du Soleil, de la Lune, de Mars, de Mercure, de Jupiter et de Vénus, d’où viennent les noms des jours de la semaine). Le dimanche peut être le jour du soleil, car c’est le jour où le Christ, vrai « soleil de justice » (Ml 3, 20), s’est levé après le coucher de sa mort rédemptrice.''</ref>.
 
== Nòt ké référans ==
<references/>
92

modifications